Pourquoi l’isolation des façades en PSE est une solution doublement durable ?

Le terme de durabilité ne désigne plus seulement la capacité d’un bien ou d’une chose à surmonter les épreuves du temps. Depuis quelques décennies, l’acception de ce terme s’est élargie jusqu’à recouvrir des notions environnementales fortes. Celles-ci se définissent essentiellement par la compatibilité des procédés actuels avec le bien-être des générations futures. En ce qui concerne les matériaux, il s’agirait donc de pourvoir aux fonctions essentielles de solidité et de confort, sans altérer les ressources contributives des constructions.

 

Ce défi peut souvent paraître abstrait, tant les procédés constructifs ne se laissent pas aisément évaluer sous l’angle de l’exploitation des ressources. Par ailleurs, les velléités de réemploi se heurtent généralement à l’indispensable qualification des matériaux qui conditionne l’assurabilité des ouvrages.
Si la durabilité parfaite devient un casse-tête pour les prescripteurs, peut-être faut-il alors revenir à des concepts plus élémentaires ? Une durabilité qui se résumerait simplement par le maintien de bonnes performances dans le temps est déjà un gage de pertinence.

Cette notion fondamentale ne va pas sans rappeler les deux premiers principes vitruviens de solidité et d’usage.

A cet égard, l’isolation en polystyrène expansé ( PSE) possède quelques atouts décisifs.

Dans une étude publiée en janvier 2004, CARBOTECH AG, bureau d’étude suisse spécialisé dans l’évaluation environnementale, a démontré la remarquable pérennité de l’isolation PSE.

 

D’après cette étude, les bénéfices de ce matériau s’apprécieraient particulièrement sur le long terme : Stable et résistant, le PSE assure aux murs une fonction thermique exceptionnellement durable.

 

Des tests de vieillissement accéléré ainsi que l’examen de complexes isolants vieux de 35 ans ont permis de déterminer que l’Isolation en Polystyrène Expansé pouvait assumer son rôle pendant au moins quatre décennies. L’étude souligne en outre que la conservation des performances thermiques est totale, affirmant qu’aucune dégradation du pouvoir isolant n’avait été observée.

Au regard de sa durée d’utilisation, le bénéfice environnemental d’une ITE en PSE est considérable : L’énergie économisée est 17 fois supérieure à celle qui a été nécessaire à la production et aux transport des matériaux isolants.

Assurément, ce rapport plaide en faveur d’une approche globale qui intègre la durée d’utilisation des matériaux mais aussi leur capacité à maintenir leurs performances le plus longtemps possible.

 

Si la sobriété et l’empreinte carbone des constructions sont des enjeux majeurs, il faut donc adopter des approches qui privilégient les durées d’utilisation et la stabilité des performances. A ce titre, l’isolation des façades en Polystyrène expansé se révèle une stratégie doublement durable !