Quelles solutions pour améliorer l’adhérence des colles et des enduits d’ITE ?

L’état de surface d’un isolant de façade joue un rôle important dans la qualité d’une isolation thermique extérieure, mais il est encore trop négligé par beaucoup de fabricants.

ISOBOX met en avant deux innovations pour rendre encore plus sûre les opérations de collage/calage et d’enduction des isolants de façade.

 

En matière d’isolation thermique extérieure sous enduits, un principe simple devrait s’imposer aux produits destinés à être collé ou calé sur les façades : la face recevant la fixation par collage ou le calage devrait au moins être dotée d’une certaine rugosité afin de procurer une accroche optimale.

 

Curieusement, les produits les plus couramment utilisés par les applicateurs d’I.T.E semblent ne pas être concernés par cette exigence qui vise la plus grande adhérence possible entre la colle (ou l’enduit) et la surface de l’isolant.

 

Application du panneau isolant sur la façade : Isobox conçoit un design innovant pour plus d’adhérence

 

ISOBOX a donc développé une solution qui fiabilise la tenue de l’isolant pendant et après la phase de collage ou de calage : les faces arrières des panneaux ETIXX31 et ETIXX37 sont dotées de rainures horizontales positionnées au droit des plots de colles.

 

Ces rainures ont une section en « queue d’aronde » et se remplissent de colle lorsque l’on applique le panneau isolant sur la façade. Ceci a pour effet de doubler la surface de contact de la colle sur l’isolant, sans pour autant augmenter son grammage. Cette particularité assure une adhérence effective supérieure à celles des panneaux isolants classiques.

 

Dans le cas d’une pose dite «calée/chevillée » notamment, qui est de loin le mode de fixation le plus répandu en I.T.E, le panneau isolant doit se tenir collé jusqu’au chevillage qui ne peut être effectué qu’une fois que les plots de colle sont durcis et secs.

 

Une meilleure accroche de l’enduit de base qui sécurise la tenue du complexe

 

Autre particularité des panneaux isolants ETIXX31 et ETIXX37, leur face avant a été spécialement conçue pour recevoir l’enduit primaire (également appelé couche de base). En effet, l’état de surface de cette face avant comporte des micro-aspérités qui améliorent nettement l’accroche de l’enduit et sécurise ainsi sa tenue sur l’isolant. Cet avantage participe réellement à la qualité de la réalisation en fiabilisant l’adhérence du complexe d’Isolation thermique extérieure sur les façades.

 

Des innovations rendues possibles par une technologie de fabrication spécifique

 

Seule la technologie dite « moulée » permet la fabrication d’isolants de façade dotés de caractéristiques optimisant l’accroche des colles et des enduits. La maitrise des interfaces de collage n’est possible que par l’emploi en production de compartiments de moulage individuels, imprimant à chacun des panneaux isolants un état de surface optimal.

 

Cette fonctionnalité ne peut pas être produite par les technologies classiques de découpe de blocs. C’est la raison pour laquelle ISOBOX a fait le choix d’une technologie plus élaborée qui aide l’applicateur à fiabiliser son ouvrage, dans l’objectif d’un résultat final qualitatif et pérenne.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager :

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

7
Mar
2022

Rénovation énergétique : opération « chantiers propres »

La rénovation thermique de l’enveloppe est désormais une technique courante. Sur le plan énergétique, nul doute que cette stratégie ait abouti à d’incontestables performances.

Lire l'article
7
Fév
2022

Quelle solutions pour rendre sa maison plus écolo ?

La maison individuelle fait parfois l’objet de débats sur son rapport à l’environnement. Mais la qualité écologique d’une construction est avant tout le résultat de pratiques concrètes : une bonne isolation reste le critère primordial d’un logement, quel que soit sa typologie.

Lire l'article
7
Jan
2022

Le patrimoine de la « reconstruction » : un cas d’école de la rénovation energétique

Certains patrimoines sont emblématiques d’une période. C’est le cas des immeubles de la Reconstruction qui ont marqué discrètement l’histoire des logements collectifs.

Lire l'article